Sans titre 5

Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : ARCHERIE Néo/Bronze : Des armes et des hommes :

ARCHERIE Néo/Bronze : Des armes et des hommes : il y a 2 ans 3 mois #1492

  • KROM
  • Portrait de KROM
  • Hors Ligne
  • Moderator
  • CHASSEUR à L'ARC PRIMITIF
  • Messages : 2338
  • Remerciements reçus 137
  • Karma: 14
Une thèse qui rassemble beaucoup de connaissances sur l'archerie et l'archerie primitive.
Des idées d'arcs, de flèches, de carquois... c'est ce dont il faut s'inspirer pour avoir du matériel authentique.

Des armes et des hommes : l'archerie a la transition
neolithique-âge du bronze en Europe occidentale
Marie-Helene Dias-Meirinho

tel.archives-ouvertes.fr/file/index/doci...e-Helene_-_These.pdf

Remerciements
Introduction
1. Problématiser avec le temps : définir le cadre, la durée et la
valeur du temps.
2. Concevoir les espaces : qualifier et varier les échelles
géographiques.
3. Fixer et désigner l’objet du projet : un choix raisonné au
sein de la culture matérielle.
Chapitre 1 : Images, imaginaire et réalité matérielle
de l’archerie
1. Archerie et archers : un monde d’images
1.1 Image d’un armement efficace
1.2 L’archer : Image d’un homme en arme avec un statut particulier
1.3 La pointe de flèche ou la langue de serpent pétrifiée ?
1.4 Un ensemble complexe d’images
2. La toxophilie de l’homme ancien : quelques éléments
d’historiographie
2.1 Perceptions de l’archerie préhistorique
2.1.1 Les collections et le comparatisme ethnographiques
2.1.2 L’incontournable voie classificatoire
2.1.2.1 Controverses sur la question des armatures tranchantes
2.1.2.2 Typologie(s) des pointes de flèches « conventionnelles »
2.1.2.3 La reconnaissance des modalités de fabrication : une lecture
technologique, une typologie « technique » ou un point accessoire du
discours ?
2.1.3 Une image imprécise de l’archerie par les préhistoriens : quelles imputations ?
2.2 L’immatérialité de l’archer préhistorique
2.3 Réflexions sur l’apparition et l’usage de l’archerie
2.3.1 La naissance de l’archerie : une surprenante interrogation
2.3.2 La dichotomie fonctionnelle : chasse/guerre
2.3.2.1 L’attrait de la chasse
2.3.2.2 L’argumentaire guerrier
2.4 Préhistoriens, archerie et archers néolithiques : chronique d’une difficile conciliation
conceptuelle
3. La réalité matérielle de l’archerie : les principes mécaniques
et physiques.
3.1 Dénomination et spécificités de l’équipement
3.1.1 L’arc
3.1.1.1 Le longbow
3.1.1.2 Le flatbow
3.1.1.3 Les arcs à courbure(s) (Recurves et assimilés)
3.1.2 La flèche
3.2 Les principes physiques et mécaniques
3.2.1 La mécanique de l’arc
3.2.2 Eléments de balistique
3.2.2.1 La balistique extérieure
3.2.2.2 La balistique terminale
3.3 Matérialités afférentes à l’archer
3.3.1 Position et gestuelle de l’archer
3.3.2 Les erreurs relevant de la technique
3.3.3 Blessures et accidents
4. Cadre problématisé de la recherche
4.1 Une problématique toxophile
4.2 Une démarche d’étude multi-variée
Chapitre 2 : Des armes
1. L’arc
1.1 Les types d’arcs conservés
1.1.1 Les arcs intacts ou semi-complets
1.1.1.1 Caractéristiques physiques des arcs
1.1.2 Les fragments d’arcs
1.1.2.1 Caractéristiques physiques des arcs
1.1.3 Une lecture globale des caractéristiques des arcs
1.2 La fabrication des arcs
1.2.1 Un exemple récent de fabrication d’un arc long et simple et des référentiels pour guider
notre approche technique
1.2.1.1 Essence et technique de prélèvement du bois
1.2.1.2 Traitement des surfaces pré- mise en forme
1.2.1.3 Mise en forme
1.2.1.3.1 Particularités de la mise en forme des matrices obtenues par
segmentation de billettes
1.2.1.3.2 Mise forme des matrices obtenues par la technique de
prélèvement intègre
1.2.1.4 Finition
1.2.1.5 Synthèse de lecture opératoire
1.2.2 Eléments de la fabrication des arcs préhistoriques
1.2.2.1 Aspects taphonomiques
1.2.2.2 Essences et techniques de prélèvement du bois
1.2.2.3 Traitement des surfaces pré- mise en forme
1.2.2.4 Mise en forme
1.2.2.5 Finition
1.2.2.6 Des différences techniques selon les longueurs d’arcs ?
1.3 Une lecture synthétique et globale sur la chronologie
1.3.1 Les différents types d’aménagements sont-ils des « traceurs » pour une reconnaissance
chronologique ?
1.3.1.1 Les aménagements des extrémités des branches
1.3.1.2 Les aménagements de la zone de préhension du corps d’arc
1.3.1.3 Les sections de la poignée
1.3.1.4 Les sections des branches d’arc
1.3.2 Les catégories de longueurs d’arc correspondent-elles à des « traditions temporelles »
différentes ?
1.3.2.1 Les arcs longs
1.3.2.2 Les arcs courts
1.3.2.3 Les arcs très courts
1.3.3 La chronologie des arcs synthétisée
2. Les protections
2.1 Définition de l’objet brassard
2.2 Typo-morphologie des plaquettes perforées : l’exemple des pièces lithiques
2.2.1 Une typologie ou des typologies ?
2.2.1.1 La typologie référence de E. Sangmeister
2.2.1.2 L’étude régionale de R. Jacobs
2.2.1.3 L’approche anglo-saxonne
2.2.1.4 Un bilan typologique
2.3 Matières, techniques et fonctionnement
2.3.1 Matériaux utilisés pour la confection d’un brassard lithique
2.3.2 Eléments sur la fabrication des plaquettes perforées
2.3.3 La question du montage des plaquettes perforées
2.3.4 Discussion sur la ou les fonctions du brassard
2.4 Hypothèses d’autres systèmes de protection de l’avant-bras.
2.4.1 Les matières végétales
2.4.2 Les matières animales
2.4.2.1 Les cuirs et peaux
2.4.2.2 Les matières dures animales
2.4.3 Les compositions mixtes de matériaux
2.5 Une caractérisation et une compréhension inachevées des pièces dénommées « brassards
d’archer ».
3. Le carquois
3.1 Les matériaux et l’assemblage du carquois
3.1.1 Les matières végétales
3.1.1.1 La découverte du col du Schnidejoch (Suisse)
3.1.1.2 La pièce de Saint-Blaise/Bains des Dames (Suisse)
3.1.2 Les matières animales
3.2 Sur l’hypothèse de fabrications de carquois à faible transformation de la matière
3.3 Questions autour de l’usage du carquois
3.3.1 Qu’est-ce qu’un carquois ?
3.3.1.1. Des contenants strictement séparés
3.3.1.2. Deux contenants séparés mais reliés entre eux
3.3.1.3. Un seul contenant : un étui à arc et un carquois
3.3.2 Un usage indispensable des carquois ?
4. La flèche
4.1 L’armature de la flèche
4.1.1. De la multiplicité des armatures lithiques à l’émergence d’un modèle fort : entre
tradition, innovation et transferts technologiques.
4.1.1.1. La genèse du modèle : les pointes « classiques » à pédoncule et ailerons.
4.1.1.1.1. L’inscription géographique des productions : la préférence de
matières premières localement proches.
4.1.1.1.2. La diversité des supports utilisés pour la confection des pointes
à pédoncule et ailerons : une gestion économique combinant autonomie
et intégration.
4.1.1.1.3. Des séquences de chaîne opératoire de fabrication témoignant
d’une grande souplesse
Dernière édition: il y a 2 ans 3 mois par KROM.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

ARCHERIE Néo/Bronze : Des armes et des hommes : il y a 2 ans 3 mois #1493

  • KROM
  • Portrait de KROM
  • Hors Ligne
  • Moderator
  • CHASSEUR à L'ARC PRIMITIF
  • Messages : 2338
  • Remerciements reçus 137
  • Karma: 14
Author Dias-Meirinho, Marie-Hélène
Title Des armes et des hommes : l’archerie à la transition néolithique-âge du bronze en Europe occidentale
URL www.theses.fr/2011TOU20127/document
Publication Date 2011
University/Publisher Université Toulouse II – Le Mirail
Abstract
Part importante de l’armement préhistorique pour les périodes récentes (quantitativement et qualitativement), l’archerie représente un objet d’étude riche en développements problématiques. A l’aube de l’introduction progressive de la métallurgie dans les usages techniques, il est intéressant de saisir le ou les processus de transferts mis en œuvre. Transition chronologique (Néolithique/Age du bronze), transition matérielle (types de pièces produites et types de matériaux employés) et transition comportementale sont ainsi envisagées pour parvenir à préciser le statut de cet armement dans les sociétés concernées. En nous basant sur la caractérisation de la panoplie de l’archer, sur l’identification des contextes de fabrication, sur la reconnaissance des champs fonctionnels (utilisations et usagers) et sur l’analyse archéo-balistique des vestiges de traumatismes par flèches dans le cadre de violences interhumaines, il en résulte un ensemble exhaustif qui renouvelle sensiblement la perception de cet armement dans le temps et dans les usages.

For recent prehistory, the archery represents one of the main components of weaponry and, for this reason, it is interesting to examine its impact on societies. At the dawn of the progressive introduction of the metal industry in the technical uses, understanding the process of transfer or implemented is of major interest. Transition time period (Neolithic / Bronze Age), material transition (types of parts produced and types of materials used) and behavioral transition are thus considered for specifying the weapons status in the concerned societies. Here based on the characterization of the archer display, the identification of manufacturing contexts, the recognition of functional fields (uses and users) and the analysis of archaeological remains of ballistic arrow trauma in interpersonal violence contexts, we propose a new recovery of this research field, improving significantly our knowledge and apprehension of these weapons in both time and uses.
Dernière édition: il y a 2 ans 3 mois par KROM.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

ARCHERIE Néo/Bronze : Des armes et des hommes : il y a 2 ans 3 mois #1494

  • KROM
  • Portrait de KROM
  • Hors Ligne
  • Moderator
  • CHASSEUR à L'ARC PRIMITIF
  • Messages : 2338
  • Remerciements reçus 137
  • Karma: 14
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

ARCHERIE Néo/Bronze : Des armes et des hommes : il y a 2 ans 3 mois #1495

  • KROM
  • Portrait de KROM
  • Hors Ligne
  • Moderator
  • CHASSEUR à L'ARC PRIMITIF
  • Messages : 2338
  • Remerciements reçus 137
  • Karma: 14
Marie-Hélène DIAS-MEIRINHO
Dans ces publications, si on s'intéresse à la préhistoire, il y a des heures de lectures et de connaissances.

 Université de Toulouse 2 - Jean Jaurès, TRACES Travaux et Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés UMR 5608, PhD., associate member

univ-tlse2.academia.edu/Marieh%C3%A9l%C3%A8neDIASMEIRINHO

 History

My research is taking place for several years in a process of redefinition and recognition of prehistoric weapons. My results on archery at Neolithic have shown that productions of arrowheads are part of an exclusively domestic field, marked by a wide margins of variability and diversity fully accepted by the societies producing and consuming. And the same was observing for productions of bows.
The orientation of my research program for the coming years is part of a dynamic and growing for ten years: the theme of violence in ancient societies. Around the question of the role of weapons in violent demonstrations in the Neolithic and early Bronze Age, I develop a systemic approach in the continuity of those instituted during my PhD: the archaeological and paleopathological data will be enriched by studies in ethnology, sociology and psychology. The objective is to understand the implications of violence in the functioning of societies and to try to reveal the potential vectors of this one, and to be able to characterize more appreciably the authors.
Address:
Marie-Hélène DIAS-MEIRINHO
UMR 5608 - TRACES
Université Toulouse 2 - le Mirail
Maison de la Recherche
5, allées Antonio Machado
F-31058 TOULOUSE cedex 9
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 2 ans 3 mois par KROM.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.255 secondes